Avec une croissance valeur de +5.2% sur le 2 ème trimestre, l'Europe bénéficie de sa meilleure performance depuis le 3 ème trimestre 2008 ! Certes, la hausse des prix n'est pas étrangère au dynamisme car le +3.1% observé est la plus forte hausse des 10 derniers trimestres… avec notamment une progression significative en Hongrie et France vs le trimestre précédent.

 

Mais en parallèle, la croissance en volume est également solide : la majorité des pays étudiés progresse en volume, avec en tête la Norvège et la Turquie. Au final, 8 pays européens sont au-delà des +5% en valeur sur ce trimestre, seules la Grèce et la Suisse étant en repli… Pourtant la rentrée et les mois à venir seront révélateurs des perspectives à moyen terme, tant la situation financière est instable (discussions sur la zone Euro, crise des bourses européennes, inflation).

 

Sans compter qu'avant l'été, les shoppers Européens confirmaient leur morosité avec 9 représentants parmi le top 10 des pays les plus pessimistes au monde ! La Grèce, l'Italie et l'Espagne ont même atteint au 2ème trimestre les scores de moral des ménages les plus bas jamais observés dans ces 3 pays. La Grèce confirme sa place en fin de classement mondial avec un indice de 41… en baisse quasi permanente depuis 2006, époque à laquelle l'indice grec était de 100.

 

Les préoccupations révèlent la vulnérabilité et l'incertitude de la population : les ménages grecs s'avèrent les européens les plus inquiets quant à la sécurité de l'emploi et à l'économie. Désormais 1 Grec sur 3 déclare qu'il n'a pas d'argent disponible, et la majorité des autres l'utilise pour rembourser des emprunts et des dettes.

 

La France se distingue néanmoins avec un rebond du moral de nos compatriotes lors du printemps, sans doute lié aux chiffres économiques annoncés par le gouvernement lors du 1er semestre… agrémentés de la météo exceptionnelle ! Tout porte à croire que ce rebond de la confiance (le score de 69 est un record depuis mi-2008) sera pourtant difficile à confirmer…